Bastien Carré se définit spontanément avec humilité comme « un touche-à-tout ». Il a imaginé le mot « lumigraphie » pour définir son travail. C’est un mélange de techniques inventées et empruntées à des domaines hétéroclites.

Une envie d’autre chose

Naviguant entre science et art, il bifurque vers le design industriel. Il étudie à l’école d’Olivier de Serres à Paris. Il fait ses premières armes en créant une gamme de mobiliers lumineux. Parti deux ans à Stockholm, il revient avec de nouvelles aspirations.  Bastien confie « mes envies ont toujours été de créer avec la lumière, je souhaitais faire quelque chose de novateur ».

La Led, son accessoire fétiche

Sa découverte, c’est la Led. Elle devient sa source de lumière fétiche, il l’utilise dans ses créations qui semblent flotter en l’air. Tel un orfèvre, il les soude une par une sur des fils d’acier qui forment à la fois un circuit électrique et une structure artistique.

« Un voyage entre magie et féerie »

Ses lumigraphies sont un voyage entre magie et féerie. Elles font l’unanimité chez les particuliers et les professionnels. Depuis son arrivée en Aveyron, en 2009, il travaille de façon épisodique pour la maison Chanel, des architectes ou des collectionneurs.

Les chambres de Lumière

Voulant créer un lieu pour exposer ses oeuvres, il s’installe en 2019 dans l’ancien couvent de St Cyprien sur Dourdou. C’est la genèse des « Chambres de Lumière ». Il affirme « je voulais un cadre avec une âme pour donner une nouvelle dimension à mon travail ». C’est plus de 3000 personnes qui l’ont visité avec toujours autant d’émerveillement.

Plus d’infos : www.leschambresdelumiere.fr

Retour au dossier : Cliquez-ici

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici