» S’il y avait une justice dans le monde, le département de l’Aveyron devrait s’appeler le Viaur « 

viaur Fd 1

C’est ainsi que parlait le poète occitan Jean-Boudou de son Viaur natal. L’écrivain n’a eu de cesse de vanter sa vallée, à la fois verte et sauvage dont il connaissait le moindre recoin. Même lorsqu’il était   loin de son petit coin de paradis, en Algérie, il n’a jamais cessé de vanter Crespin, son village et ses magnifiques paysages bruts et à l’état sauvage.

Chemin dans la vallée du Viaur

Aujourd’hui, encore, ces paysages continuent à fasciner les randonneurs et les amoureux de la nature. Une vingtaine de chemins balisés sont proposées à partir de Crespin et autour de Naucelle (et d’ailleurs) pour découvrir cette belle région. Les randonnées dans la vallée se font de préférence l’été et par temps chaud. La plupart des chemins balisés se situent dans les sous-bois, donc à la fraîcheur. Par temps de pluie, les randos sont moins agréables (et certaines voies deviennent même impraticables).  Mais avec de bonnes chaussures et par beau temps, c’est le bonheur assuré.

Rivière Viaur

Sur le parcours, les randonneurs peuvent observer la nature mais aussi de beaux ouvrages comme le pont de Cirou et ses passages délicats. Sur d’autres boucles, c’est le viaduc du Viaur qui se donne en spectacle. L’ouvrage en métal (3800 tonnes) est visible depuis les chemins de randonnées, tel une dentelle finement travaillée dans le ciel aveyronnais.

Contrairement aux idées reçues, ne n’est pas Gustave Eiffel qui l’a construit, mais l’ingénieur Paul Bodin (qui a été débauché de chez Eiffel). Le viaduc, à sens unique est situé sur la ligne de chemin de fer Carmaux (Tarn) et Rodez (Aveyron).

viaduc du viaur
Le viaduc du viaur, reliant l’Aveyron au Tarn
Maison
Plan de la Maison Jean Bodou – Crespin

Au cours de ces belles balades, il y a un endroit à ne pas manquer bien sûr, c’est la maison du poète Jean Boudou.  Cet endroit est en réalité une ferme, dans le Ségala. C’est l’élu André At qui a donné à la maison natale de cet écrivain majeur du XXe siècle, sa dimension culturelle. Et c’est l’artiste Bernard Cauhapé qui l’a scénographiée pour mettre en musique et en cadence son contenu (conférence, exposition, contes…).

La visite trilingue (français, anglais et occitan) est guidée et dure 1h30.  

Ces exemples ne sont pas exhaustifs quant à toute la richesse de cette vallée encore préservée.


Retour dossier
Pour retourner au dossier >>>

Quelques adresses utiles :
Maison Jean Boudou : cliquez-ici

La vallée du Viaur et le Ségala : cliquez-ici

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici